Coaching - Bilan de compétences - Bilan d'orientation - Recrutement - Conseils en évolution professionnelle - Audit - Formation

MANAGER LES MILLENNIALS

MANAGER LES MILLENNIALS

J’ai entendu parler des Millennials, de leur comportement dans le milieu professionnel dans une émission à la radio. Le terme Millennials englobe, pour être précis, les deux générations Y (les personnes nées entre 1983 et 1994) et Z (entre 1995 et 2005).

Ces jeunes ont grandi au milieu des nouvelles technologies, dans une culture de l’immédiateté et de la rapidité. D’après Olivier Houdé*,«… les natifs du numérique ont une sorte de TGV cérébral, (œil-pouce-écran) ». Et selon certains sociologues, cette génération Smartphones et réseaux sociaux, « est à la fois dans le monde réel et le monde virtuel, à la fois là et ailleurs ».

 

Le management générationnel

Il  existe des mentalités très différentes au sein d’une entreprise car les valeurs ne sont pas les mêmes. Pour la première fois, tout se passe comme si les Millennials n’avaient pas besoin de s’adapter au monde qui les entoure. Depuis toujours, les jeunes générations devaient s’adapter aux plus vieillies. Maintenant, c’est le contraire !
Et cela représente un changement important de mentalité pour les dirigeants.

  • La Génération baby boomers (entre 54 et 72 ans) a connu un marché du travail dynamique avec la possibilité du job « à vie ». Elle a développé le sentiment d’appartenance à l’entreprise et elle respecte l’autorité et la structure hiérarchique.
  • La Génération X (entre 39 et 53 ans) est arrivée en pleine crise du travail, avec les premières incertitudes du poste (mobilité). Elle est égocentrique, elle veut participer à la prise de décision et met en question l’autorité. Elle est dans le besoin constant d’apprendre.
  • La Génération Y-Z (entre 18 et 38 ans), en pleine incertitude (le job à vie n’existe plus), est en demande d’indépendance : l’entreprise doit lui offrir quelque chose et non l’inverse. Elle recherche un mentor, quelqu’un qui l’inspire et un travail stimulant (non routinier).

En lisant ce « tableau » érigé par les sociologues, les tensions en entreprise (entre X et Y-Z) sont plus que tangibles


Alors, sachant que…

  • Ils ne se sentent pas concernés par les problèmes de l’entreprise. Dans la culture de la rapidité, on se contente de données superficielles.
  • Cette génération adore s’exprimer et donner son avis. C’est pourquoi elle refuse d’être mise dans une case.
  • Dans la culture de l’immédiateté (tout est disponible sur internet), il est inutile de mémoriser les informations. C’est la raison pour laquelle, ils posent beaucoup de questions et veulent des réponses immédiates.
  • Ils ne reconnaissent pas l’autorité par le titre, la fonction de leur hiérarchie: les Millennials ont des difficultés à accepter un management trop directif. 
  • Ils ne comprennent pas les normes sociales et l’ordre établi.

Quel type de management pour ces jeunes qui cherchent l’autonomie ?
Comment fidéliser ces jeunes qui ont besoin de donner du sens au travail ?
Que faire pour concilier performance et bien-être ?

Vous pouvez me contacter au 06.60.14.60.97 ou mahe.bigoni@hotmail.fr

*Directeur du Laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant du CNRS-La Sorbonne

maci

Après 25 ans d’expérience dans l'hôtellerie-restauration (Relais & Châteaux), suite à un bilan de compétences, j'ai envisagé une reconversion professionnelle. Je me suis formé (titres RNCP) : Consultant chez Orient'action et Coach professionnel d'entreprise. Aujourd'hui, je vous accompagne à construire votre projet professionnel et personnel au travers de : Bilan de compétences, Coaching individuel et d'équipe, Conseil en management.

Les commentaires sont fermés.